En 2018, les Marionnet’Ic ont fêté leurs 20 ans.

Le festival est né dans la tête d’un marionnettiste, qui ne sait qu’entreprendre, Philippe Saumont. Avec l’aide de ses amis marionnettistes et de quelques bénévoles, la durée du festival est passée d’un week-end à une semaine, associant les écoles du département.

C’est un festival, qui s’est, tout d’abord, ancré sur le territoire du Sud Goëlo. Mais il n’a pas attendu son rattachement à Saint Brieuc Armor Agglomération, pour exister dans l’agglomération briochine. La démarche de décentralisation (par rapport à Binic – Etables sur mer, ville berceau du festival) vise à amener aux publics des autres villes concernées (villes du Sud Goëlo, implantation historique mais aussi de St Brieuc Armor Agglomération) des spectacles dans la pure tradition de la rue, dans des lieux qui ne rencontrent pas forcément le spectacle vivant, en temps normal (fermes, plages, bar, chez l’habitant…).

Il draine un public très costarmoricain mais pas seulement. Le festival des Marionnet’Ic propose aux territoires peu explorés des spectacles de marionnettes, à des tarifs qui veulent rester bas (beaucoup de spectacles sont aussi proposés volontairement gratuitement, dans le cadre de la décentralisation, ce qui permet de venir découvrir, avant de faire le pas d’entrer dans une salle de théâtre).

Défendre la culture,les arts vivants
Des théâtres de marionnettes

En 20 ans, nous avons pu découvrir différentes techniques, styles et cultures de marionnettes. Le théâtre de marionnettes revêt des formes d’écriture très diversifiées, s’appuyant sur une tradition solide, pour explorer des techniques plus contemporaines. C’est ce cheminement riche – et toujours en mouvement – que les Marionnet’Ic permettent de parcourir. Même si l‘art de la marionnette est encore considéré comme un art mineur - peut-être d’ailleurs ne faut-il pas nécessairement que cela change car cela l’ancre dans une réalité populaire, qui a son importance. A contrario, l’art de la marionnette doit faire coexister les arts dits majeurs ! En effet, un spectacle de marionnettes ou de formes animées doit articuler les arts plastiques, l’écriture, la dramaturgie, l’art de l’acteur, de la musique, sans oublier parfois l’art chorégraphique, avec la singularité de la manipulation qui reste propre à cet art – mineur ! – il est en train de devenir un art comtemporain, s’appuyant aujourd’hui sur les techniques numériques.

Des compagnies de renommée internationale

Depuis sa création il y a 20 ans, le festival des Marionnet’Ic a su nouer des relations internationales, en faisant venir en Bretagne des artistes du monde entier. Chaque année, ce sont 2 ou 3 compagnies étrangères qui sont invitées, afin de présenter à un public toujours plus curieux des spectacles hétéroclites et culturellement différents. Ce sont ainsi plus de 15 pays qui ont pu être représentés lors des Marionnet’Ic au fil de ces 20 ans : Suisse, Japon, Angleterre, Nicaragua, Portugal, Italie, Sénégal, Inde, Etats-Unis, Belgique, Hongrie, Espagne, Brésil, Pays Bas, Venezuela…

De la découverte

Depuis 4 ans, un prix « coup d’pouce » permet à des compagnies émergentes de présenter leur travail. La compagnie retenue sera dans le programme de l’édition suivante.

 

De la diffusion

En lien avec ce qui précède, notre politique est de permettre à un maximum de programmateurs de venir sur le festival, à la rencontre de ces compagnies, afin de les faire connaître et de les faire travailler. C’est pourquoi nous avons fait le choix de les accueillir gratuitement sur le festival. D’où aussi l’importance de programmer des spectacles en création.

Des spectacles pour tous 

Le public des Marionnet’Ic n’est pas monolithique. Le festival s’adresse autant aux tous petits, qu’à tous les âges de l’enfance, à l’adolescence et bien sûr aux adultes, parce que l’art de la marionnette n’est évidemment pas fait d’un seul bloc.

Des habitués des théâtres mais aussi

  • Des personnes qui ne se déplacent pas facilement : partenariat avec l’association « Culture z’à tous »

  • Les écoles maternelles, primaires (collèges voire aux lycées, de plus en plus) - sont, bien entendu, un public privilégié des Marionnet’Ic

  • Des publics venant de services éducatifs et de soin du département (Depuis plusieurs années maintenant, un atelier de fabrication de marionnettes, avec élaboration d’une représentation, est mis en place par Nicolas Saumont, avec la maison de jour de Saint-Brieuc).

De l’art et la culture : voie royale pour accéder au monde

La culture, les arts - dont fait partie le théâtre de marionnettes - est une proposition de lecture sublimée du monde, pour que le public construise ses propres repères et donne du sens à une réalité concrête complexe. Les arts mettent en scène à la fois une « beauté impassible »du monde, de la vie, tout en faisant jaillir une dimension pulsionnelle, chaotique de ce que l’humain a de plus archaïque et sombre enfoui en lui.

La marionnette et les autres arts

Si les Marionnet’Ic font la part belle aux théâtres de marionnettes, quels qu’ils soient, elles réservent aussi une place aux autres média artistiques : la danse, la musique, le cinéma. Et depuis peu, nous incluons la littérature, sous toutes ses formes, puisqu’une librairie (la nouvelle Librairie – St Brieuc) a accepté de tenter l’aventure avec nous et trouve naturellement sa place dans la manifestation

De la formation des professionnels et du public

Pour toutes ces raisons, le festival des Marionnet’Ic est un vecteur du regard singulier des artistes sur notre monde et notre humanité. Il se doit d’être un laboratoire de recherches, de réflexions, d’idées et de rencontres. C’est la raison pour laquelle nous devons ré inscrire, dans ce cadre, les échanges entre professionnels sur des thèmes qui les concernent, les échanges professionnels/public, même si ce sont des démarches encore difficiles (travailler sur des propositions de médiations culturelles et d’activités pédagogiques avec les écoles). Nous devons ré inscrire également de la formation, grâce aux compagnies qui acceptent d’organiser des master class, l’échange sur les savoirs et l’accompagnement des jeunes compagnies.